Quel impact attendre de la victoire des Bleus sur l’engagement au travail ?

Victoire EDF

Dimanche 15 juillet 2018. 18h45. Coup de sifflet final. Moment de liesse dans les tribunes russes et les rues de l’Hexagone. La machine tricolore pleure de joie. La France vient de remporter La Coupe du Monde 2018.

Avec les récents exploits des Bleus, on s’y croirait déjà. Chez Supermood, nous nous sommes projetés dans un remake de 1998, en se demandant : Quel impact une victoire des Bleus à la Coupe du Monde 2018 pourrait avoir sur l’engagement au travail en France ?

Alors que certains considèrent un tel évènement comme un détournement d’attention ou une baisse du temps de travail effectif, une victoire serait l’occasion en or de développer l’engagement des collaborateurs au travail. Voici pourquoi.

Engagement EDF

Une victoire, c’est bon pour le moral !

L’influence de la Coupe du Monde de Football dans l’état d’esprit des collaborateurs n’est pas à prendre à la légère. D’abord, parce qu’il est l’événement le plus regardé à la télévision à l’échelle mondiale. Y compris dans l’Hexagone. Pour preuve, 20,8 millions de français étaient devant leur télévision lors de la finale qui a opposé la France au Portugal pendant l’Euro 2016.

Cet élan national provoquerait une émulation inouïe parmi la population française. De la même manière, un évènement d’une ampleur nationale comme le mariage princier en Angleterre, a des effets fulgurants sur le moral des britanniques.

Ainsi, alors que l’Allemagne organisait la Coupe du Monde 2006, et grâce aux performance de l’équipe allemande, l’indice Ifo, qui mesure le moral des entrepreneurs allemands, a atteint en juin 2006 son plus haut niveau depuis février 1991, période de boom qui a suivi la réunification allemande.

On le sait, cette hausse global de moral est directement corrélée à la productivité en entreprise.

Engagement Coupe du Monde

Booster l’économie française

Une victoire de l’Equipe de France offrirait un rayonnement à la « marque France » et les entreprises pourraient en sortir grandies.

Gagner une Coupe du Monde, c’est bénéficier de davantage de publicité pour le pays vainqueur, pour le tourisme, pour le sport. Avec l’espoir d’un avenir prospère, les marchés fleurissent, les investissements croissent et la consommation des ménages se développe. En France, en 1998, les exploits des Bleus ont dopé le moral des Français, qui ont vu leur consommation augmenter cet été-là.
Une victoire crée forcément un cercle vertueux qui booste l’économie du pays vainqueur, au moins durant un temps.

De 1970 à 2002, le pays vainqueur de la Coupe du Monde a enregistré en moyenne un surplus de croissance de 0,7% ! Or, il existe une forte corrélation entre la croissance d’un pays, la santé de ses entreprises et l’engagement des collaborateurs comme le démontre les études de Gallup ou encore Bain&Company.

Engagement EDF
Tous appartenir à la nation France

Une victoire des Bleus de Deschamps aurait également de fortes implications dans le sentiment d’appartenance des français. En psychologie sociale, on parle de biais endogroupe qui va influencer la perception qu’ont les personnes vis-à-vis de leurs congénères.

Les individus développent un sentiment d’appartenance et ont une perception plus positive des personnes appartenant à leur groupe (endogroupe) par rapport aux personnes extérieures à leur groupe (exogroupe).

Dans le football, les supporters du Paris-Saint-Germain et de l’Olympique de Marseille ne s’apprécient guère car ils appartiennent à deux exogroupes différents. Mais pendant le match France-Argentine, les supporters de Paris et de Marseille ne font plus qu’un pour appartenir à l’endogroupe « France », opposé à l’exogroupe « Argentine ».

Lors d’une Coupe du Monde, nous faisons donc tous parti du même endogroupe, ce qui renforce les relations inter-personnelles, notamment au travail. Dans toutes les entreprises françaises, les collaborateurs sont liés par ce sentiment, renforçant leur esprit d’équipe et leur engagement envers le groupe.

Champion du Monde

Entreprises, vivez football !

Tous ces effets sont d’autant plus amplifiés si les collaborateurs associent cette victoire à leur entreprise.

Près de 52% des employeurs déclarent que la valorisation en entreprise d’évènements globaux, comme les grands rendez-vous sportifs, ont un effet très positif sur leurs collaborateurs.

Créer une dynamique et des actions spécifiques en entreprise durant cette période, c’est capitaliser sur la force de connexion entre les individus et faire coïncider la culture d’entreprise avec les émotions et l’excitation de tous les employés.

A la fois en termes d’engagement et de bien-être, un événement comme la Coupe du Monde de Football peut donc avoir des répercussions extrêmement positives s’il est intégré aux actions internes et à la culture d’entreprise.

Si notre prophétie a lieu, nous ne manquerons pas de partager nos conclusions à propos de l’effet d’une victoire des Bleus sur l’engagement des milliers de collaborateurs de la solution Supermood.

New Call-to-action

Sources :
Zoom sur l’économie allemande : l’Allemagne se qualifie pour la reprise
Soccernomics 2006
XpertHR : Major sporting events and special events survey 2018
Psychologie sociale : Les relations intergroupes 

Safia